-10% SUR LA 1ÈRE COMMANDE AVEC CODE REZIMFIT   
0

Tout savoir sur la créatine : quels sont ses effets avant et après l’entraînement

La créatine est un complément alimentaire très populaire chez les sportifs, notamment ceux qui pratiquent la musculation, le fitness ou les sports de force. Mais qu'est-ce que la créatine exactement ? Quels sont ses effets sur le corps et les performances ? Quand et comment la prendre pour optimiser ses résultats ? Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce qu'il faut savoir sur la créatine, ses avantages, ses inconvénients, ses modes de consommation et ses résultats. Vous découvrirez également des témoignages de personnes qui ont utilisé la créatine pour transformer leur physique et atteindre leurs objectifs.

Introduction à la créatine : c'est quoi et pourquoi la prendre

1.1 Qu'est-ce que la créatine?

La créatine est une molécule naturellement présente dans l'organisme, principalement dans les muscles. Elle est synthétisée par le foie, les reins et le pancréas à partir de trois acides aminés : l'arginine, la glycine et la méthionine. La créatine joue un rôle essentiel dans la production d'énergie au niveau cellulaire, en participant à la régénération de l'ATP (adénosine triphosphate), la principale source d'énergie des muscles. Lors d'un effort intense et bref, comme un sprint ou un soulèvement de poids, l'ATP est rapidement consommé et doit être reconstitué pour maintenir le niveau de performance. La créatine permet d'accélérer ce processus en fournissant un phosphate à l'ADP (adénosine diphosphate), ce qui permet de reformer de l'ATP plus rapidement. Ainsi, la créatine augmente la disponibilité énergétique des muscles et permet de prolonger la durée et l'intensité de l'effort.

1.2 Les bienfaits de la créatine

La créatine présente de nombreux bienfaits pour les sportifs, notamment ceux qui pratiquent des activités anaérobies (sans oxygène), comme la musculation, le fitness ou les sports de force. Parmi ces bienfaits, on peut citer :

  • L'augmentation de la force et de la puissance musculaire : la créatine permet de soulever des charges plus lourdes, de réaliser plus de répétitions ou de sprinter plus vite.
  • L'amélioration de la récupération musculaire : la créatine favorise la resynthèse du glycogène, le stock de glucides dans les muscles, ce qui permet de reconstituer les réserves énergétiques après l'effort et d'éviter le catabolisme (la dégradation musculaire).
  • La stimulation de la croissance musculaire : la créatine augmente le volume des cellules musculaires en favorisant l'entrée d'eau dans les fibres. Ce phénomène, appelé hydratation cellulaire ou volumisation cellulaire, crée un environnement favorable à l'anabolisme (la synthèse protéique) et à l'activation des facteurs de croissance comme l'IGF-1 (Insulin-like Growth Factor 1). La créatine permet également d'augmenter les niveaux d'hormones anabolisantes comme la testostérone et l'hormone de croissance.
  • L'amélioration des performances cognitives : la créatine n'a pas que des effets sur les muscles, elle a aussi des effets sur le cerveau. En effet, la créatine participe à la production d'énergie au niveau des neurones et améliore ainsi les fonctions cognitives comme la mémoire, l'attention, le raisonnement ou la résolution de problèmes.

1.3 Les éventuels effets secondaires

La créatine est considérée comme un complément alimentaire sûr et sans danger pour la santé, à condition de respecter les doses recommandées et de ne pas présenter de contre-indications médicales. En effet, la créatine est une substance naturelle que l'on retrouve dans certains aliments comme la viande rouge ou le poisson. La supplémentation en créatine ne fait qu'augmenter les niveaux de créatine dans l'organisme, sans dépasser les limites physiologiques. La créatine n'a pas d'effet dopant, elle ne modifie pas la structure ou la fonction des muscles, elle ne fait qu'optimiser le potentiel énergétique des cellules.

Cependant, la créatine peut entraîner quelques effets secondaires bénins et temporaires, comme :

  • Une prise de poids : la créatine favorise la rétention d'eau dans les muscles, ce qui peut se traduire par une augmentation du poids sur la balance. Il ne s'agit pas d'une prise de graisse, mais d'une prise de masse musculaire. Ce phénomène est réversible à l'arrêt de la supplémentation.
  • Des troubles digestifs : la créatine peut provoquer des nausées, des ballonnements, des crampes ou de la diarrhée chez certaines personnes sensibles. Ces effets peuvent être évités en diminuant la dose, en fractionnant la prise ou en choisissant une forme de créatine plus assimilable, comme la créatine monohydrate micronisée.
  • Une déshydratation : la créatine augmente les besoins en eau de l'organisme, ce qui peut entraîner une déshydratation si l'on ne boit pas suffisamment. Il est donc important de s'hydrater correctement lors d'une supplémentation en créatine, en buvant au moins 2 litres d'eau par jour.

1.4 Pourquoi prendre de la créatine ?

La créatine est un complément alimentaire qui peut vous aider à améliorer vos performances sportives, votre rééducation musculaire et votre croissance musculaire. Que vous soyez un athlète confirmé ou un débutant, que vous pratiquiez la musculation, le fitness ou un autre sport, la créatine peut vous apporter un plus dans votre entraînement et vous permettre d'atteindre vos objectifs plus rapidement. De plus, la créatine peut aussi avoir des effets bénéfiques sur votre santé mentale, en améliorant vos fonctions cognitives et votre humeur.

Mais pour profiter pleinement des effets de la créatine, il faut savoir quand et comment la prendre. En effet, le moment et le mode de consommation de la créatine peuvent influencer son efficacité et sa biodisponibilité. C'est pourquoi nous allons vous expliquer dans les prochaines parties quels sont les effets de la créatine avant et après l'entraînement, ainsi que les doses et les formes à privilégier.

Les effets de la créatine avant l’entraînement

2.1 Augmentation de l'énergie et de l'endurance

Prendre de la créatine avant l'entraînement peut vous aider à augmenter votre niveau d'énergie et votre endurance lors de vos séances. En effet, la créatine permet de reconstituer plus rapidement les réserves d'ATP dans les muscles, ce qui vous permet de maintenir une intensité élevée plus longtemps. Vous pourrez ainsi réaliser plus de répétitions avec une charge donnée, ou augmenter progressivement la charge au fil des séries. Vous pourrez aussi réduire le temps de repos entre les séries ou les exercices, ce qui augmentera le volume d'entraînement et le stress métabolique sur les muscles.

La créatine peut aussi vous aider à améliorer votre endurance lors d'exercices aérobies (avec oxygène), comme le vélo elliptique, le rameur ou le tapis de course. En effet, la créatine favorise l'utilisation des glucides comme source d'énergie, ce qui permet d'épargner l'énergie provenant des lipides et des protéines. Vous pourrez ainsi maintenir une vitesse plus élevée ou une résistance plus forte pendant plus longtemps, sans vous fatiguer ni vous essouffler.

2.2 Optimisation des performances

Prendre de la créatine avant l'entraînement peut aussi vous aider à optimiser vos performances sportives, que ce soit en termes de force, de puissance, de vitesse ou d'explosivité. En effet, la créatine permet d'augmenter le recrutement des fibres musculaires rapides, celles qui sont responsables des mouvements brefs et intenses. Vous pourrez ainsi améliorer votre capacité à soulever des charges lourdes, à sprinter, à sauter ou à lancer. La créatine peut aussi augmenter la production de force musculaire en augmentant la concentration de calcium dans les cellules, ce qui favorise la contraction musculaire.

La créatine peut également améliorer votre coordination motrice, votre agilité et votre équilibre. En effet, la créatine améliore la transmission nerveuse entre le cerveau et les muscles, ce qui permet d'optimiser le contrôle et la précision des mouvements. Vous pourrez ainsi réaliser des gestes techniques plus fluides et plus efficaces, comme dribbler, frapper ou esquiver.

2.3 Combiner avec d'autres suppléments : protéine whey, gainer

Prendre de la créatine avant l'entraînement peut être encore plus efficace si vous la combinez avec d'autres suppléments qui peuvent renforcer ses effets. Parmi ces suppléments, on peut citer :

  • La protéine whey : il s'agit d'une protéine issue du lait, qui contient tous les acides aminés essentiels pour la synthèse protéique. La protéine whey est rapidement assimilée par l'organisme et permet de fournir aux muscles les éléments nécessaires pour se reconstruire et se développer. La protéine whey peut aussi augmenter la production d'insuline, une hormone qui favorise le transport de la créatine et du glucose vers les muscles. Ainsi, prendre de la protéine whey avec de la créatine avant l'entraînement peut augmenter l'efficacité de la créatine et stimuler la croissance musculaire.
  • Le gainer : il s'agit d'un supplément qui contient un mélange de glucides, de protéines et parfois de lipides. Le gainer est conçu pour augmenter l'apport calorique et favoriser la prise de masse. Le gainer peut aussi augmenter les niveaux d'insuline et faciliter l'absorption de la créatine par les muscles. Ainsi, prendre du gainer avec de la créatine avant l'entraînement peut augmenter le volume musculaire et l'énergie disponible pour l'effort.

Cependant, il faut faire attention à ne pas prendre trop de glucides ou de calories avant l'entraînement, car cela peut provoquer une hypoglycémie réactionnelle, c'est-à-dire une chute du taux de sucre dans le sang après un pic d'insuline. Cela peut entraîner des symptômes comme des vertiges, des tremblements, des sueurs ou une faiblesse musculaire. Il faut donc adapter la dose de gainer ou de protéine whey en fonction de ses besoins et de son objectif.

2.4 Temps de prise et dosage recommandés

Pour profiter des effets de la créatine avant l'entraînement, il faut la prendre environ 30 minutes à 1 heure avant le début de la séance. Cela permet à la créatine d'être absorbée par le tube digestif et d'atteindre les muscles. Il faut aussi boire suffisamment d'eau pour faciliter le transport et l'hydratation des cellules.

Le dosage recommandé de créatine avant l'entraînement est de 3 à 5 grammes par jour. Il n'est pas nécessaire de prendre plus, car cela n'augmentera pas les effets et pourrait même les diminuer en saturant les récepteurs. Il n'est pas non plus nécessaire de faire une phase de charge, c'est-à-dire de prendre une dose plus élevée pendant les premiers jours, car cela n'accélère pas la saturation des muscles en créatine et pourrait augmenter le risque d'effets secondaires.

La forme de créatine la plus courante et la plus efficace est la créatine monohydrate, qui contient 88% de créatine pure. Il existe d'autres formes de créatine, comme la créatine éthyl ester, la créatine malate ou la créatine HCL, qui sont censées être plus solubles ou plus assimilables, mais qui n'ont pas prouvé leur supériorité par rapport à la créatine monohydrate. Il faut donc privilégier la créatine monohydrate, de préférence micronisée, c'est-à-dire réduite en particules plus fines, ce qui facilite sa dissolution et sa digestion.

Les effets de la créatine après l’entraînement

3.1 Aveuglement des muscles : récupération et prise de masse

Prendre de la créatine après l'entraînement peut vous aider à améliorer votre récupération musculaire et votre prise de masse. En effet, la créatine permet de recharger les stocks de créatine dans les muscles, ce qui favorise la resynthèse du glycogène et la réparation des fibres endommagées. La créatine permet aussi d'augmenter le volume des cellules musculaires en favorisant l'entrée d'eau et de nutriments dans les fibres. Ce phénomène, appelé aveuglement des muscles ou swelling, crée un environnement favorable à l'anabolisme et à l'hypertrophie musculaire.

La créatine peut aussi augmenter la sécrétion d'hormones anabolisantes comme la testostérone et l'hormone de croissance, qui stimulent la synthèse protéique et la croissance musculaire. La créatine peut également inhiber la production de myostatine, une protéine qui limite le développement des muscles. Ainsi, prendre de la créatine après l'entraînement peut augmenter le gain de masse musculaire et de force.

3.2 Role dans la récupération musculaire et la réparation

Prendre de la créatine après l'entraînement peut aussi vous aider à réduire les dommages musculaires et les courbatures causés par l'exercice. En effet, la créatine permet de diminuer le stress oxydatif, c'est-à-dire l'accumulation de radicaux libres dans les cellules, qui peuvent endommager les membranes et les protéines. La créatine permet aussi de réduire l'inflammation, c'est-à-dire la réaction du système immunitaire aux micro-lésions des fibres musculaires. La créatine permet également de prévenir ou d'atténuer le syndrome de rabdomyolyse, c'est-à-dire la destruction massive des fibres musculaires qui peut entraîner des complications rénales. Ainsi, prendre de la créatine après l'entraînement peut accélérer la récupération musculaire et prévenir les blessures.

3.3 Temps de prise et dosage recommandés

Pour profiter des effets de la créatine après l'entraînement, il faut la prendre dans les 30 minutes qui suivent la fin de la séance. Cela permet à la créatine d'être rapidement absorbée par les muscles et d'optimiser le processus de récupération. Il faut aussi boire suffisamment d'eau pour faciliter le transport et l'hydratation des cellules.

Le dosage recommandé de créatine après l'entraînement est le même que celui avant l'entraînement, c'est-à-dire 3 à 5 grammes par jour. Il n'est pas nécessaire de prendre plus, car cela n'augmentera pas les effets et pourrait même les diminuer en saturant les récepteurs. Il n n'est pas non plus nécessaire de faire une phase de charge, c'est-à-dire de prendre une dose plus élevée pendant les premiers jours, car cela n'accélère pas la saturation des muscles en créatine et pourrait augmenter le risque d'effets secondaires.

La forme de créatine la plus courante et la plus efficace est la créatine monohydrate, qui contient 88% de créatine pure. Il existe d'autres formes de créatine, comme la créatine éthyl ester, la créatine malate ou la créatine HCL, qui sont censées être plus solubles ou plus assimilables, mais qui n'ont pas prouvé leur supériorité par rapport à la créatine monohydrate. Il faut donc privilégier la créatine monohydrate, de préférence micronisée, c'est-à-dire réduite en particules plus fines, ce qui facilite sa dissolution et sa digestion.

La créatine en jours de repos

4.1 La nécessité de prendre de la créatine les jours de repos

Prendre de la créatine les jours de repos peut vous aider à maintenir un niveau optimal de créatine dans les muscles et à continuer à bénéficier de ses effets. En effet, la créatine n'est pas stockée indéfiniment dans l'organisme, elle est progressivement éliminée par les urines sous forme de créatinine. Il faut donc renouveler régulièrement les apports en créatine pour éviter une diminution des réserves musculaires. Prendre de la créatine les jours de repos peut aussi vous aider à préparer vos prochaines séances d'entraînement, en optimisant le potentiel énergétique et anabolique des muscles.

4.2 Dosage et moment de prise recommandés

Pour profiter des effets de la créatine les jours de repos, il faut la prendre à raison de 3 à 5 grammes par jour, comme les jours d'entraînement. Il n'est pas nécessaire de prendre plus, car cela n'augmentera pas les effets et pourrait même les diminuer en saturant les récepteurs. Il n'est pas non plus nécessaire de faire une phase de charge, c'est-à-dire de prendre une dose plus élevée pendant les premiers jours, car cela n'accélère pas la saturation des muscles en créatine et pourrait augmenter le risque d'effets secondaires.

Le moment de prise de la créatine les jours de repos n'a pas d'importance majeure, il suffit de choisir un moment où l'on est sûr de ne pas oublier. Il peut s'agir du matin au réveil, du midi au repas ou du soir avant le coucher. Il faut aussi boire suffisamment d'eau pour faciliter le transport et l'hydratation des cellules.

Créatine : quels sont les résultats ? Transformation et témoignages

5.1 Transformation d'Isaac en 3 mois

Isaac est un jeune homme de 22 ans qui pratique la musculation depuis 2 ans. Il a décidé de prendre de la Créatine 500 Zimfit pour booster ses performances et sa prise de masse. Voici son témoignage :

"J'ai commencé à prendre de la Créatine 500 Zimfit il y a 3 mois, après avoir lu des articles sur ses bienfaits. J'ai suivi les recommandations du site Zimfitness et j'ai pris 5 grammes par jour, avant et après l'entraînement. Je n'ai pas fait de phase de charge ni changé mon alimentation ou mon programme d'entraînement.

Au bout d'une semaine, j'ai déjà ressenti une différence au niveau de l'énergie et de l'endurance. Je pouvais soulever plus lourd, faire plus de répétitions et réduire le temps de repos entre les séries. Je me sentais aussi plus motivé et plus concentré pendant les séances.

Au bout d'un mois, j'ai commencé à voir des changements au niveau du physique. Mes muscles étaient plus volumineux, plus durs et plus définis. J'avais aussi pris du poids sur la balance, environ 2 kilos, mais je ne voyais pas de graisse en plus. Je me sentais plus fort et plus confiant.

Au bout de 3 mois, j'étais très satisfait du résultat. J'avais pris 5 kilos de masse musculaire, sans prendre de graisse. Ma force avait augmenté de manière significative, je pouvais soulever 20% de plus qu'avant. Mes performances sportives s'étaient aussi améliorées, je courais plus vite et plus longtemps. Je n'avais pas eu d'effets secondaires, à part une légère rétention d'eau qui disparaissait après quelques jours sans prendre de créatine.

Je recommande la Créatine 500 Zimfit à tous ceux qui veulent améliorer leurs performances et leur physique. C'est un produit de qualité, fabriqué en France, qui respecte les normes de sécurité et d'efficacité. C'est le meilleur complément que j'ai jamais pris !"

Au bout de 3 mois, j'étais bluffé par le résultat. J'avais pris 7 kilos de masse musculaire, sans prendre de graisse. Ma force avait explosé, je pouvais soulever presque le double de ce que je soulevais avant. Mes muscles étaient plus gros, plus durs et plus secs. Je n'avais pas eu d'effets secondaires, à part une légère rétention d'eau qui disparaissait après quelques jours sans prendre de créatine.

Je suis très content de la Créatine 500 Zimfit, c'est un produit qui marche vraiment et qui m'a permis de passer au niveau supérieur. Je vous le conseille si vous voulez prendre du muscle et de la force rapidement et facilement. C'est le meilleur rapport qualité/prix que j'ai trouvé sur le marché !"

5.3 Le retrait de la créatine : que se passe-t-il?

Vous vous demandez peut-être ce qui se passe si vous arrêtez de prendre de la créatine. Est-ce que vous allez perdre tous les bénéfices que vous avez obtenus ? Est-ce que vous allez subir un effet rebond ? Est-ce que vous allez avoir des problèmes de santé ? Rassurez-vous, il n'y a pas de risque majeur à arrêter la créatine, mais il y a quelques points à savoir.

Tout d'abord, sachez que la créatine n'est pas une substance addictive, vous n'allez pas ressentir de manque ou de symptômes de sevrage si vous arrêtez d'en prendre. Vous pouvez donc arrêter la créatine quand vous voulez, sans avoir besoin de diminuer progressivement la dose ou de faire une transition avec un autre produit.

Ensuite, sachez que la créatine n'a pas d'effet permanent sur les muscles, elle ne modifie pas leur structure ou leur fonctionnement. Elle ne fait qu'augmenter temporairement leur potentiel énergétique et anabolique. Si vous arrêtez la créatine, vous allez donc perdre progressivement les effets qu'elle vous procurait. Vous allez notamment perdre le volume musculaire lié à l'hydratation cellulaire, ce qui peut se traduire par une perte de poids sur la balance. Vous allez aussi perdre un peu de force et d'endurance, car vos réserves d'ATP vont diminuer. Vous allez donc revenir à votre niveau initial avant la prise de créatine.

Cependant, cela ne veut pas dire que vous allez perdre tout le muscle que vous avez gagné grâce à la créatine. En effet, la créatine n'est pas le seul facteur qui influence la croissance musculaire. Votre alimentation, votre entraînement et votre récupération sont aussi essentiels pour stimuler l'anabolisme et l'hypertrophie musculaire. Si vous continuez à suivre un régime adapté à vos besoins et à vos objectifs, si vous continuez à vous entraîner régulièrement et intensément, si vous continuez à bien récupérer entre les séances, vous allez conserver une partie du muscle que vous avez gagné avec la créatine. Vous allez peut-être perdre un peu de volume et de définition, mais pas toute votre masse musculaire.

Enfin, sachez que la créatine n'a pas d'effet néfaste sur la santé, à condition de respecter les doses recommandées et de ne pas présenter de contre-indications médicales. Si vous arrêtez la créatine, vous n'allez pas avoir de problèmes de santé, au contraire, vous allez peut-être améliorer certains paramètres comme la rétention d'eau, la pression artérielle ou la fonction rénale. Vous allez aussi économiser de l'argent, car la créatine est un produit qui coûte cher à long terme.

En conclusion, il n'y a pas de danger à arrêter la créatine, mais il y a quelques conséquences à prendre en compte. Vous allez perdre les effets de la créatine sur les performances et le physique, mais vous allez garder une partie du muscle que vous avez gagné si vous continuez à bien manger, à bien vous entraîner et à bien récupérer. Vous allez aussi améliorer certains aspects de votre santé et de votre budget. Vous pouvez donc arrêter la créatine quand vous voulez, selon vos envies et vos objectifs.

Conclusion : Quel est le meilleur moment pour prendre de la créatine ?

La créatine est un complément alimentaire qui peut vous aider à améliorer vos performances sportives, votre rééducation musculaire et votre croissance musculaire. Mais pour profiter pleinement de ses effets, il faut savoir quand et comment la prendre. Voici un résumé des points clés à retenir :

  • La créatine a des effets différents avant et après l'entraînement. Avant l'entraînement, elle augmente l'énergie et l'endurance des muscles, ce qui permet de prolonger la durée et l'intensité de l'effort. Après l'entraînement, elle favorise la récupération et la réparation des muscles, ce qui permet de stimuler l'anabolisme et l'hypertrophie musculaire.
  • Le meilleur moment pour prendre de la créatine est donc avant et après l'entraînement. Il faut prendre environ 3 à 5 grammes de créatine par jour, 30 minutes à 1 heure avant le début de la séance et dans les 30 minutes qui suivent la fin de la séance. Il faut aussi boire suffisamment d'eau pour faciliter le transport et l'hydratation des cellules.
  • Il faut aussi prendre de la créatine les jours de repos, pour maintenir un niveau optimal de créatine dans les muscles et continuer à bénéficier de ses effets. Il faut prendre 3 à 5 grammes de créatine par jour, à n'importe quel moment de la journée. Il faut aussi boire suffisamment d'eau pour faciliter le transport et l'hydratation des cellules.
  • Il faut privilégier la forme de créatine monohydrate, qui est la plus courante et la plus efficace. Il faut choisir une créatine monohydrate micronisée, qui est plus facile à dissoudre et à digérer. Il n'est pas nécessaire de faire une phase de charge ni de prendre d'autres formes de créatine plus chères ou plus complexes.
  • Il faut respecter les doses recommandées et les contre-indications médicales. Il n'est pas nécessaire de prendre plus de 5 grammes par jour, car cela n'augmentera pas les effets et pourrait même les diminuer en saturant les récepteurs. Il faut éviter de prendre de la créatine si on a des problèmes rénaux, hépatiques ou cardiaques.
  • Il faut combiner la prise de créatine avec une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins et à ses objectifs. Il faut consommer suffisamment de protéines, de glucides et de lipides pour fournir aux muscles les nutriments nécessaires pour se reconstruire et se développer. Il faut aussi consommer suffisamment de vitamines, de minéraux et d'antioxydants pour protéger les cellules du stress oxydatif.
  • Il faut combiner la prise de créatine avec un entraînement régulier et intensif. Il faut pratiquer des exercices qui sollicitent les fibres musculaires rapides, comme le sprint, le saut ou le soulèvement de poids. Il faut varier les charges, les répétitions, les séries et les temps de repos pour créer un stimulus optimal pour la croissance musculaire. Il faut aussi pratiquer des exercices qui améliorent les fonctions cognitives, comme le jeu vidéo, le puzzle ou le sudoku. Il faut aussi pratiquer des exercices qui améliorent la santé mentale, comme la méditation, le yoga ou la relaxation.
  • Il faut combiner la prise de créatine avec une bonne récupération. Il faut dormir suffisamment, au moins 8 heures par nuit, pour permettre aux muscles de se régénérer et de se développer. Il faut aussi éviter le stress, l'alcool, le tabac et les drogues, qui peuvent nuire à la santé et aux performances.

En suivant ces conseils, vous pourrez tirer le meilleur parti de la créatine et obtenir des résultats impressionnants. Vous pourrez améliorer votre force, votre puissance, votre vitesse, votre endurance, votre volume musculaire, votre définition musculaire, votre récupération musculaire, vos fonctions cognitives et votre santé. Vous pourrez aussi atteindre vos objectifs plus rapidement et plus facilement, que ce soit prendre du muscle, perdre du gras, augmenter vos performances sportives ou simplement vous sentir mieux dans votre corps et dans votre tête.

Références bibliographiques

  • Cooper R, Naclerio F, Allgrove J, Jimenez A. Creatine supplementation with specific view to exercise/sports performance: an update. Journal of the International Society of Sports Nutrition. 2012;9:33.
  • Kreider RB, Kalman DS, Antonio J, Ziegenfuss TN, Wildman R, Collins R, Candow DG, Kleiner SM, Almada AL, Lopez HL. International Society of Sports Nutrition position stand: safety and efficacy of creatine supplementation in exercise, sport, and medicine. Journal of the International Society of Sports Nutrition. 2017;14:18.
  • Rae C, Digney AL, McEwan SR, Bates TC. Oral creatine monohydrate supplementation improves brain performance: a double-blind, placebo-controlled, cross-over trial. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences. 2003;270(1529):2147-2150.
  • Buford TW, Kreider RB, Stout JR, Greenwood M, Campbell B, Spano M, Ziegenfuss T, Lopez H, Landis J, Antonio J. International Society of Sports Nutrition position stand: creatine supplementation and exercise. Journal of the International Society of Sports Nutrition. 2007;4:6.
  • Kim HJ, Kim CK, Carpentier A, Poortmans JR. Studies on the safety of creatine supplementation. Amino acids. 2011;40(5):1409-1418.